5 conseils avant d’acheter un bien immobilier ancien

Investir dans l’achat d’un bien immobilier ancien peut être très risqué. Il y a sans doute de nombreux avantages que vous pouvez prendre en considération comme le charme et l’attrait la maison. Il y a des risques qui sont impliqués.

Avant de passer un accord pour l’achat d’un bien immobilier ancien, pour que les risques et les imprévus soient minimisés, prenez en compte de vérifier l’identité du vendeur, l’autorisation de conversion et d’utilisation des terres. Cherchez à enquêter sur l’accès à la propriété, le certificat d’occupation et l’autorisation de construction.

1-Considérez l’avantage de l’achat d’une maison ancienne

Vous avez peut-être déjà une bonne raison d’acheter le bien immobilier ancien que vous convoitez.

Si ce n’est pas encore le cas, voici l’illustration de quelques avantages.

  • Moindre coût, souvent les maisons plus anciennes ont un coût inférieur. Cela dépend toujours de l’état et de l’emplacement du bien immobilier.
  • Un terrain plus grand, la plupart des biens immobiliers anciens ont été construits à des époques où les terres étaient facilement accessibles. Il y a de fortes chances que les maisons plus anciennes se trouvent sur des terrains plus vastes.
  • Possibilité d’augmenter la valeur du bien immobilier ancien : l’achat n’est pas lié à une baisse de rendement à l’avenir. La valeur foncière d’un bien immobilier ancien peut être augmentée par des rénovations, des ajouts de chambres et des aménagements extérieurs pour améliorer l’aspect général de la maison.

En voulant acheter un bien immobilier ancien, la définition de l’avantage que vous allez en tirer est une étape très importante.

2-Vérifier la légalité du bien immobilier ancien

La seconde étape à suivre lorsque vous achetez un bien immobilier ancien est de vérifier ces informations légales. La vérification des anciens biens immobiliers peut prendre du temps, mais cela vaut la peine.

Lisez aussi :   Création d'une SCI (société civile immobilière) : avantages et inconvénients

Pour la vérification des biens immobiliers, il existe une liste de documents. Et il faut s’assurer que ces documents sont enregistrés dans les archives gouvernementales.

Comme le titre du bien immobilier, vous devez vérifier l’identité du vendeur pour savoir s’il réunit toutes les conditions pour transmettre la propriété.

Pour être sûr d’avoir effectué une bonne vérification de l’identité du vendeur.

Il faut s’assurer des points suivants :

  • Statut de l’immobilier et la nationalité du vendeur : certifiez s’il s’agit d’un particulier et s’il faut requérir au consentement du gouvernement avant la vente.
  • Identification de tous les propriétaires : dans le cas où le bien immobilier est détenu en commun.
  • Identifier si le vendeur est une agence de vente immobilière ou une fiducie : cette vérification est dans le but de confirmer si le vendeur est dûment autorisé à transférer le bien.
  • Autorisation d’un tribunal compétent : autorisant la vente du bien et désignant un tuteur, lorsque le bien est détenu par un mineur.

Autorisation de conversion et d’utilisation des terres

À cause de la croissance de l’urbanisation, il y a des lois qui restreignent l’achat de bien immobilier agricole par des non-agriculteurs.

En tant qu’acheteur, vous devez vérifier si le bien immobilier est conforme au plan de zonage, que ce soit résidentiel, commercial, industriel, public, parcs.

Il est important d’obtenir un arrêté de l’institution chargée de l’urbanisme dans le cas où l’utilisation réelle du bien immobilier ancien est différente du zonage notifié.

Enquête physique et accès à la propriété

Dans le but de certifier l’étendue et la mesure de la propriété, l’acheteur doit entreprendre une enquête physique. Il s’agit de vérifier tous les attributs physiques qui peuvent entraver la pleine jouissance de la propriété.

Certificat d’occupation

Avant de céder un bien, le vendeur doit avoir en sa possession le certificat d’occupation. Il y a un grand risque lorsque vous acquérez un bien immobilier sans obtenir le permis de l’occuper. Il peut avoir des sanctions imposées par les règlements de construction et aussi le risque de démolition du bien immobilier ancien.

Lisez aussi :   Investissement locatif : les avantages du régime LMNP

L’autorisation de construction

Vous devez aussi examiner l’autorisation de construction du bien immobilier que vous voulez acheter. Il faut s’assurer de l’existence des approbations délivrées par les autorités gouvernementales pour la fourniture d’infrastructures d’eau, d’égout, d’électricité, agrément de sécurité incendie, etc.

3-Capacité financière du vendeur

Il est important de connaître les antécédents financiers du vendeur avant d’acheter un bien immobilier ancien. Il est aussi capital de garder la trace de tout ce qui a rapport aux charges financières pesant sur le bien immobilier comme l’état du paiement de la taxe et les documents requis en cas de prêt en cours.

L’état du paiement de la taxe

Si le vendeur ne paie pas les taxes foncières, cela représente une charge foncière sur le bien immobilier. Cette tâche affecte sa qualité marchande.

Il vous faut vérifier que le vendeur n’est pas en défaut de paiement des foncières auprès des autorités municipales. Vous devez demander les reçus de toutes les factures de services publics au vendeur. Si ce n’est pas le cas, vous serez tenue de payer les charges en attentes une fois le bien immobilier transféré.

Les documents requis en cas de prêt en cours

Il peut arriver qu’il y ait un prêt en cours sur le bien immobilier que vous voulez acheter. Il est crucial de prendre tout le soin nécessaire pour vérifier certains documents avant de signer un accord d’achat.

Vous pouvez demander au vendeur de régler tout le montant du prêt immobilier en cours ou une part du prêt. Si le vendeur doit régler une partie du prêt immobilier, alors obtenez les documents originaux de la propriété auprès de la banque pour faire enregistrer la propriété en votre nom. C’est après cela que vous pouvez payer le montant restant du prêt immobilier.

Si vous envisagez de contracter un prêt pour acheter le bien immobilier, vous allez donc demander le transfert du prêt à votre nom. La banque va vérifier votre éligibilité avant de transférer le prêt à votre nom.

Lisez aussi :   Investir dans l'immobilier : SCPI ou investissement locatif physique ?

4- Vérifier la fondation du bien immobilier

La durée de vie d’un bien immobilier est définie par sa fondation. Dans les maisons plus anciennes, les petites fissures de tassement ne sont pas chose rare. Les semelles de support endommagé sont aussi des problèmes qu’il faut prendre en compte.

D’autres éléments auxquels vous devez faire attention sont les sols inégaux, les fissures dans les murs, les portes qui ne se verrouillent peut-être pas, les problèmes d’ouvertures de fenêtres, etc.

Pour vérifier ces points, il faut embaucher un inspecteur qui va évaluer les coûts liés à la résolution des problèmes de fondation.

5-Vérifiez les infrastructures du bien immobilier

Commencez par vérifier le système électrique. Il est fort probable que le système électrique dans la maison que vous voulez acheter ne soit plus en bien état. Vous aurez alors besoin de faire quelques mises à jour du système en ajoutant des fonctionnalités.

Évaluez la plomberie. Étant donné que le bien immobilier est ancien, le système de tuyauterie qui fournit l’eau doit déjà être vétuste. Il est susceptible de contenir des dépôts de déchets. Il vous faudra un inspecteur qui va inspecter la tuyauterie, les défauts structurels à l’intérieur comme à l’extérieur de la maison.

Il faut aussi vérifier les matériaux de construction pour s’assurer qu’ils ne sont pas dangereux. Certains biens immobiliers anciens construits avant 1978 sont susceptibles d’avoir du plomb dans certaines parties.

Il est important que vous prévoyiez un coût pour les réparations, la peinture, le décor, l’isolation des combles, etc. C’est une dépense, mais cela permettra d’augmenter la valeur du bien, donc ce n’est pas de l’argent jeté par les fenêtres.

Vous devez suivre cette étape parce que vous pouvez faire des offres conditionnelles basées sur les différents problèmes identifiés lors de l’évaluation du bien immobilier.

Avril de Paris

Parisienne depuis près de 15 ans, j'adore trouver des bons plans, sur le web mais aussi à Paname. J'aime m'occuper de ma maison, la danse mais aussi les voitures (mon père était garagiste, j'ai grandi dans le cambouis). Je travaille pour une agence immo, on s'est peut-être déjà croisés sans le savoir :) PS pour les curieux : oui, Avril est (presque) mon vrai prénom !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.